Catégories

PME

Snowleader, le spécialiste du e-commerce outdoor

Réalisé par FABRICE LUNDY ET MAUD AIGRAIN

Photos LIONEL GUERICOLAS

Créée en 2008, l’entreprise savoyarde est devenue l’une des références sur le marché des ventes en ligne d’équipement de sport de plein air en France.

THOMAS ROUAULT :  fondateur et directeur général de Snowleader

« The Reblochon Company », c’est ainsi que Snowleader s’est fait connaître du grand public car elle offrait un fromage pour chaque commande dépassant les 150 euros. Un surnom qu’elle continue d’utiliser. Tout est parti en 2008 d’un garage du Grand-Bornand en Haute-Savoie, celui de Thomas Rouault qui lance son site de e-commerce spécialisé dans la distribution d’articles de sport dans les univers snow, outdoor et street. Thomas Rouault est un passionné à la fois de montagne et de digital, ce qui lui a donné l’envie d’entreprendre. Diplômé d’un master à la Skema Business School, il commence sa carrière au sein de Nike avant de créer Snowleader.

Un site automatisé

Via un catalogue de plus de 35 000 références et 450 marques, les amateurs de montagne peuvent facilement y trouver leur bonheur : vêtements, chaussures, sacs à dos, matériel de ski. L’objectif du fondateur est de proposer des produits résistants de qualité, adaptés à la ville comme à la montagne. « Notre force est d’avoir un catalogue qui est vraiment très large. On propose les marques les plus connues et les marques émergentes qui arrivent sur le marché. On est capable de les livrer en 24 heures dans toute l’Europe, explique Thomas Rouault qui ajoute que les clients sont de plus en plus à la recherche de produits écoconçus et neutres en matière environnementale. » Une stratégie payante puisqu’en quinze ans, l’entreprise affiche des taux de croissance, de l’ordre de 20 à 30% par an, soit un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros environ.

Afin de faciliter son développement, le spécialiste du e-commerce outdoor a choisi de ne pas se cantonner à une présence en ligne. En 2015, une première boutique a été inaugurée à Annecy. D’autres ouvertures ont suivi à Chamonix et à Lyon. « C’est vraiment un projet qui nous tient à cœur parce qu’il permet d’apporter d’autres services comme la customisation des chaussures aux pieds de nos clients, d’organiser des événements, des découvertes avec les athlètes que l’on sponsorise », précise-t-il.

L’atout de Snowleader, c’est de pouvoir assurer 400000 commandes par an. L’entreprise de Haute-Savoie a donc investi à la fois dans un siège social de 3 000m2 à Épagny Metz-Tessy, près d’Annecy, équipé d’un toboggan pour descendre les étages ou d’un mur d’escalade – on est loin du garage d’autrefois – ; et dans un nouveau centre logistique de 25 000 m2 au Versoud, près de Grenoble, sur un ancien site de pelles mécaniques Caterpillar, une friche industrielle et robotisée pour accompagner les périodes de pics – Black Friday, Noël, vacances – grâce à AutoStore, un système qui augmente la capacité et la rapidité de traitement des commandes. Une nouveauté sur laquelle compte beaucoup le dirigeant: « On a vraiment de gros pics d’activité sur des périodes très courtes. La robotisation nous permet de tenir notre engagement qui est de livrer les commandes chez nos clients le lendemain, si ces dernières sont effectuées la veille, avant 14 h. » Inauguré en juin dernier, le site emploie désormais 120 salariés, avec un objectif de 250 en 2025.

Une fondation pour découvrir la montagne

Snowleader, c’est aussi une fondation d’entreprise dotée de 200 000 euros pour protéger l’environnement et favoriser l’accès des plus jeunes à la montagne. « Je souhaite mettre en valeur ce que les hommes et les femmes du monde éducatif associatif s’évertuent à faire vivre : des projets humains et respectueux de l’environnement », indique-t-il sur le site. En plus de la dotation initiale de 200000 euros, le budget est abondé par une partie des recettes du Black Friday: dix euros lui sont versés pour toute commande.

La fondation vise aussi à impliquer les actionnaires, les partenaires et les salariés qui peuvent consacrer jusqu’à six jours ouvrés par an à ses projets, notamment pour structurer les actions RSE en interne.

Si la crise du Covid avait ralenti certains projets, Thomas Rouault voit déjà plus loin. Il envisage de renforcer sa croissance à l’export – une vente sur deux – et d’ouvrir de nouvelles boutiques à l’étranger. Zurich, Bruxelles et Londres sont sur la liste. En France, la PME pourrait prochainement s’installer à Paris, Toulouse et Strasbourg. Le passionné de sports outdoor se voit en leader européen avec au moins 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à deux ans.

« En quinze ans, l’entreprise Snowleader affiche des taux de croissance, de l’ordre de 20 à 30% par an. »

Partager cet article
Partager cet article

Vous pouvez retrouver l'intégralité de cet article dans la revue :

ECO KEYS #5

Commander sur Fnac Commander sur Amazon Commander sur Cultura

Cet article est un extrait, vous pouvez commander la Revue Eco Keys pour le retrouver en intégralité.

Temps de lecture : 3 mins