Catégories

PME

La France va-t-elle se convertir à l’effacement électrique ?

Réalisé par FABRICE LUNDY ET MAUD AIGRAIN

Photos LIONEL GUERICOLAS

Face au réchauffement climatique, la transition énergétique est une urgence absolue. Le Savoyard Energy Pool, l’un des pionniers du marché français de la flexibilité électrique, permet de relever une partie du défi.

« Nous sommes un acteur historique de l’effacement », annonce fièrement Fabien Voisin, le directeur Europe de l’Ouest d’Energy Pool. L’effacement, c’est ce système qui permet à des entreprises et des collectivités d’économiser sur leur consommation d’électricité. « Il est basé sur le fait qu’il faut un équilibre instantané entre offre et demande d’énergie. » L’entreprise du Bourget-du-Lac est leader mondial du demand response, c’est-àdire cette capacité à moduler sa consommation dès qu’un opérateur l’ordonne ponctuellement, afin de soulager le système électrique.

Energy Pool propose aux entreprises d’opérer des effacements dans les délais très courts – de une heure à trois heures – que demande RTE. Un timing que la PME souhaiterait voir élargi à plusieurs jours afin de mieux anticiper.

Réduire jusqu’à 10 % de la consommation d’énergie

Concrètement, le client industriel accepte par exemple d’arrêter un four. Mais cette flexibilité n’est pas automatique et Fabien Voisin en témoigne : « C’est difficile intellectuellement pour un industriel qui est là pour produire, de comprendre pourquoi il devrait se freiner. D’où l’intérêt de le rémunérer en fixe et en variable. » L’opération peut ainsi fournir au réseau une puissance de 70 à 100 MW supplémentaire – la consommation de Chambéry – ce qui va le soulager et approvisionner un autre utilisateur. « Une façon non seulement de consommer moins, mais aussi de consommer mieux. » L’impact n’est pas banal avec une économie possible de 5 à 10% de la consommation. Le mécanisme fonctionne dans l’autre sens puisqu’il permet aussi d’absorber les excédents de production en période de faible demande pour les reverser sur les marchés de l’énergie.

L’entreprise est née en 2009, au sein de la pépinière de Savoie Technolac, le premier incubateur français spécialisé dans l’énergie, grâce à Olivier Baud, ancien président des activités aluminium de Pechiney qui avait compris l’intérêt que représentent l’énergie et surtout les services qui y sont attachés.

Un élément de la souveraineté énergétique

Des services considérables et utiles. La preuve fin 2022 sur fond de guerre en Ukraine, de sécheresse et de réacteurs nucléaires à l’arrêt en France. Jamais on n’a recouru autant à l’effacement électrique, porté notamment par Energy Pool. Les volumes concernés ont été décuplés en un an. Fabien Voisin s’en souvient : « On n’aurait absolument pas pu passer sans délestage les délicates journées des 8 et 12 décembre qui ont consommé chacune plus de 80 GW. » Résultat, le système électrique français a bien résisté.
« Soyons-en fiers, explique-t-il. La France est en avance sur ce mécanisme avec sa propre technologie. C’est un levier d’indépendance et de souveraineté qui peut limiter le recours à la réouverture des centrales charbon. »
Aujourd’hui, Energy Pool est implantée dans plus de quinze pays – Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Côte d’Ivoire, Turquie, avec une place forte comme le Japon… –, et avec plus de 100 clients dont le géant Tepco, l’EDF local. Ses clients ne sont que des entreprises.

En presque quinze ans, Energy Pool s’est largement diversifiée dans d’autres activités, tels les microgrids, ces micro-réseaux électriques autonomes alimentés par des énergies renouvelables, ou du software, de l’informatique de pointe mise à disposition des producteurs de solaire ou d’éolien.

Accroître son poids dans les renouvelables et l’hydrogène

Autre activité que le Savoyard vient de développer et qui s’inscrit dans le projet de loi Energie verte du gouvernement présenté au printemps : l’aide à la décarbonation d’industries afin de transformer des process 100 % thermiques, comme un four à gaz, en modèles hybrides.

L’activité de conseil est amenée à prendre de l’ampleur chez Energy Pool. Aussi bien à destination des pouvoirs publics, que des directions d’entreprises afin de leur permettre d’optimiser leurs contrats avec des fournisseurs. « Ce qui fait de nous un acteur unique sur l’énergie », se réjouit Fabien Voisin.

Ses projets sont immenses. Accélérer dans les renouvelables avec des softwares pour les synchroniser, et dans l’hydrogène. La PME savoyarde mène actuellement des tests de flexibilité d’électrolyse hydrogène en France et au Japon.
De quoi voir l’avenir avec sérénité dans une entreprise qui signe une croissance supérieure à 40% par an et qui a doublé d’effectifs à presque 200 collaborateurs.

 

Partager cet article
Partager cet article

Vous pouvez retrouver l'intégralité de cet article dans la revue :

ECO KEYS #5

Commander sur Fnac Commander sur Amazon Commander sur Cultura

Cet article est un extrait, vous pouvez commander la Revue Eco Keys pour le retrouver en intégralité.

Temps de lecture : 3 mins